Réseau Info Santé

Réseau Info Santé, March 16, 2015 – Le CHU Sainte-Justine et l’Université de Montréal mettent sur pied une plateforme pancanadienne pour assurer un avenir en santé aux nouveau-nés à risque de lésions au cerveau. Pour la toute première fois au pays, la Plateforme canadienne d’imagerie du cerveau du nouveau-né réunira les forces de cliniciens, neurologues pédiatres, neuroradiologues et chercheurs de partout au Canada. Présents dans tous les établissements de soins, universités et centres de recherche canadiens actifs en néonatalogie, ces spécialistes mettront leur expertise et leurs connaissances en commun pour concevoir, standardiser et implanter, d’un océan à l’autre, des outils d’imagerie du cerveau, des médicaments et des meilleures pratiques.

La paralysie cérébrale, l’autisme, l’hyperactivité sévère et le retard développemental prennent souvent leur origine dans les premières semaines de vie, par suite d’une lésion cérébrale. « Prévenir les lésions au cerveau dès la naissance, c’est changer tout un destin », affirme le directeur de la plateforme nationale, le Dr Gregory Lodygensky, du CHU Sainte-Justine. La grande prématurité, l’asphyxie à la naissance et les malformations congénitales du cœur rendent les nouveau-nés plus vulnérables à la survenue de lésions cérébrales. « Pour améliorer la santé de ces enfants à long terme, il est indispensable de comprendre l’origine des déficits, d’adopter les meilleurs moyens de les dépister tôt et de développer des médicaments plus efficaces », poursuit le pédiatre et chercheur spécialiste des effets de la prématurité sur le cerveau également professeur adjoint de clinique en pédiatrie à l’Université de Montréal. Read the full press release.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.